Maison Idées de décoration «Nous avons encore un long chemin à parcourir pour professionnaliser la décoration d’intérieur»Rosa Urbano

«Nous avons encore un long chemin à parcourir pour professionnaliser la décoration d’intérieur»Rosa Urbano

par Elena Abascal
0 commentaire

Depuis 2015, elle dirige « Urbano by U« , un studio dans lequel elle a conçu de nombreux espaces résidentiels, commerciaux et de bureaux. Dans chaque projet, elle combine la pensée, l’esthétique et la fonctionnalité, en obtenant une touche personnelle et innovante. S’il y a quelque chose qui ressort de son travail, c’est sa passion pour chaque projet et sa polyvalence. Elle aime les projets simples, les plus compliqués, les plus et les moins extravagants. En tant que référence dans le secteur et comme Directrice des Diplômes et Master de la revue Nuevo Estilo -Mindway elle prône la professionnalisation de la décoration d’intérieur pour éviter les intrusions.

L’art est l’une de vos grandes passions, comment a-t-il influencé votre carrière de  d’intérieur ?

L’art est l’une des bases de l’architecture d’intérieur. Nous devons savoir et connaître l’art et être à jour. Je considère que c’est un plus qui ajoute de la valeur à notre travail.

Envisagez-vous chaque projet sous la forme d’un toile blanche sur laquelle vous pouvez imaginer, mélanger et créer ?

Je travaille d’abord chaque projet en volume et sur plan, toujours avec un concept précédent déjà acquis pour ce dernier. Il ne s’agit pas tant d’une toile blanche que de laisser les besoins former un « tout commun » avec le concept et le désir. Tout fusionne et le projet surgit.

Vous travaillez depuis 20 ans dans le domaine de la décoration d’intérieur. Quel est le projet qui en est à l’origine ?

J’ai commencé avec un petit projet dans un logement à Arturo Soria. Il s’agissait d’une nouvelle distribution, d’ameublement et d’éclairage. C’était un bon projet pour débuter et un bon client, pour qui j’ai ensuite réalisé plusieurs maisons.

Et celui qui a marqué un avant et un après ?

Tous les projets marquent ma carrière et y laissent leur empreinte. Il n’y a pas de projet mieux qu’un autre, ni en raison des mètres, ni du projet, ni du budget. Cependant, je me souviens que les bureaux de Paramount España ont représenté un défi à une époque où je n’envisageais même pas de réaliser des projets aussi ambitieux.

Sol conçu par Rosa avec le modèle Radial de la collection Art Factory Hisbalit.

Comment la décoration d’intérieur a-t-elle évolué au cours de ces deux décennies ?

Beaucoup de choses ont changé : il y a vingt ans, on savait à peine ce qu’était un décorateur d’intérieur, et pourtant aujourd’hui on n’a plus besoin d’expliquer son travail quand on évoque son métier. Cependant, je pense qu’il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour vraiment professionnaliser la décoration d’intérieur, avec l’importance qu’elle a dans l’industrie, dans les nouveaux logements ou dans les réformes.

Il est vrai que les clients appellent les studios pour que nous nous occupions de tout, mais il est tout aussi vrai qu’il y a « intrusion ». Par exemple, des gens avec du goût qui s’y consacrent, des décorateurs qui n’ont aucune expérience, mais qui meublent avec un certain goût ou des gens qui se consacrent à copier ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux. Pour cette raison, il faut professionnaliser la décoration d’intérieur, en établissant des bases de travail, des honoraires, etc.

Quelle est votre principale source d’inspiration ?

Ma source d’inspiration est le client, la vie, ce que je vois, ce que je ressens et la passion que je mets dans chaque projet. Tout cela accompagné de mon expérience, de mes voyages ou de ma curiosité.

Avec quels mots définissez-vous la philosophie URBANO by U ?

Nous sommes un studio ouvert, flexible, passionné par notre métier, et nous parvenons à la définition du projet avec le plus grand soin. Nous aimons les projets simples, les plus compliqués, plus ou moins extravagants. Cette polyvalence nous permet de connaître autant de besoins qu’il y a de clients. Nous réalisons des projets très différents qui apportent de nombreuses connaissances au studio.

Blue Bar Palace, terrasse d’été de l’hôtel Westin Palace Hotel Madrid, créée par Rosa Urbano avec un sol original Art Factory Hisbalit qui brille dans le noir. DecorAcción 2018.

Quelle est la tendance actuelle qui vous attire le plus ?

Je suis moins attirée par les tendances, que je prends bien sûr en compte, que par le formalisme du projet, les besoins, la psychologie avec le client et ce dont il a besoin.

Quels éléments se répètent dans vos projets ?

Comme couleurs : le blanc et le noir comme base de tout. Le bleu a été présent dans mes projets cette année et l’année dernière. Pour les projets 2020, je vais intégrer un grand changement.

Ce que j’essaie de laisser dans mes projets, c’est l’empreinte de mon travail : quelque chose de différent, quelque chose d’artistique, quelque chose d’intouchable mais qui ajoute de la valeur.

Trois matériaux dont vous ne pourriez pas vous passer ?

Le bois, le marbre et le verre.

Une combinaison chromatique parfaite ?

J’en retiens deux : bleu nuit avec du blanc et noir ou vert avec du jaune et du noir.

En plus de diriger votre propre studio, la formation a également marqué votre carrière professionnelle. Vous coordonnez actuellement deux cours spécialisés en Décoration d’intérieur à l’Université Complutense de Madrid. Quels conseils donnez-vous aux nouvelles générations qui veulent se consacrer professionnellement à la décoration d’intérieur ?

Depuis 2013 et en tant que Directrice des Diplômes et Master de l’UCM-REVISTA NUEVO ESTILO- MINDWAY, j’ai découvert une facette en moi que je ne connaissais pas. Des centaines et des centaines d’étudiants ont déjà suivi ces formations en décoration d’intérieur et ce Master. Tout le monde me connaît et sait que mon conseil est toujours « que la décoration d’intérieur doit avoir une attitude très ouverte, parce qu’il faut faire preuve de savoir-vivre et être capable de traiter avec les clients. Je transmets également aux nouvelles générations la nécessité de professionnaliser la décoration d’intérieur dès le premier jour afin de transmettre au client que notre VALEUR n’est pas l’ouvrage, mais la créativité que nous apportons au PROJET, la connaissance de chacun des matériaux ou le contrôle des prix, etc.

Quel serait votre grand défi professionnel ?

Faire un hôtel en Asie.

Blue Bar Palace avec un modèle personnalisé Hisbalit

L’été dernier, le bleu a été votre source d’inspiration pour évoquer la tranquillité et transporter le visiteur au paradis sur la terrasse de l’hôtel Westin Palace Madrid. Quelles sont selon vous les couleurs essentielles pour l’été 2019 ?

Au cours de l’été 2019, le bleu continue d’être l’un des « must », mais le vert dans presque toutes ses tonalités présente un fort potentiel.

La terrasse du Blue Bar Palace a été revêtue d’un modèle personnalisé Hisbalit. On aurait dit une véritable œuvre d’art avec des arcs dessinés sur une mosaïque. Notre service de personnalisation vous a-t-il aidé à concrétiser votre idée originale ?

J’ai été inspirée par une piscine et la mer absente à Madrid. Hisbalit m’a aidé, m’a conseillé, nous avons fait les essais correspondants et ils ont été plus qu’à la hauteur du projet avec l’objectif de parvenir à ce que nous souhaitions et nous y sommes parvenus !

Restaurant du Mindway avec mur courbé recouvert de mosaïque DOPPEL

Lors d’un de vos derniers projets, vous avez choisi notre nouvelle collection DOPPEL inspirée du centenaire de l’École Bauhaus. Pourquoi une mosaïque rectangulaire pour le revêtement ? En quoi consistait le projet et quel est son style ?

Il s’agit du projet Mindway. Je l’ai mis dans une courbe géante et le résultat a été explosif. J’ai aimé le matériau pour sa simplicité (inspiré du Bauhaus), pour le joint et parce que, même s’il n’a pas une grande apparence, c’est un matériau qui sert à beaucoup de choses, tant par lui-même qu’avec l’endroit où il est installé.

Il m’a fasciné dès le départ. J’ai choisi le modèle blanc avec un joint gris… Merveilleux !

Si vous deviez choisir l’une de nos collections, quelle serait-elle ?

Je souhaite transmettre que toutes les pièces sont merveilleuses, mais je retiendrais presque les premières, les plus simples et celles avec lesquelles on peut jouer avec la couleur et les tailles. Je choisis UNICOLOR, et bien sûr DOPPEL qui est presque conçu pour la philosophie Urbanobyu.

Te sugerimos

Votre commentaire