Entrevue avec Pepe Leal

Back to Blog

Entrevue avec Pepe Leal 

Pepe Leal

Nom fort du design d’intérieur espagnol. Il a étudié l’histoire de l’art et a décidé de refléter ses aptitudes dans l’une de ses passions, le design d’intérieur et la décoration. Après son passage dans le monde de la mode, il a également exprimé sa créativité dans le design de meubles. Bien que le résultat esthétique de ses projets soit impressionnant, c’est un défenseur fidèle de la fonctionnalité. Son goût pour la couleur nous unit !

Comment définiriez-vous Pepe Leal et son style ?

Je ne pense pas qu’il ait un style défini ou clairement identifiable ; du moins, je ne le vois pas. J’essaie de faire en sorte que le style qui prévaut dans mes projets soit celui de mes clients. J’essaie de tirer le meilleur d’eux-mêmes, de jouer un rôle de filtre pour trier et donner de la cohérence à leurs goûts en créant des projets personnels et très différents les uns des autres. Je n’aime pas imposer mon style où que j’aille, mais j’essaye plutôt de trouver le style qui convient le mieux à l’espace, au lieu, au goût personnel de mes clients et, bien sûr, à leur budget. Donner une réponse de la manière la plus professionnelle possible, mais sans que cela ne soit trop perceptible.

Pour Pepe Leal, qu’est-ce qu’un revêtement ajoute à une pièce ?

Et bien cela dépend du projet… parfois le revêtement est le véritable protagoniste de l’espace et sert à renforcer ou même à marquer le style spécifique que nous avons choisi, donc je dirais qu’il apporte tout. Parfois, cependant, nous recherchons des revêtements plus neutres pour accompagner, compléter, contraster ou renforcer d’autres protagonistes. Mais bien sûr, dans notre studio, nous ne laissons rien au hasard, ils sont tous pensés et font partie de quelque chose.

Le projet le plus personnel, le projet plus apprécié, le projet plus fonctionnel.

Le plus personnel sans aucun doute ma maison, le plus apprécié est difficile à choisir car, bien que cela semble une banalité, je les apprécie tous avec la même intensité, je pense que le fait de les apprécier fait partie de ma vie, sinon, je pense que je ne serais pas heureux !

J’ai beaucoup apprécié les différentes éditions de Casadecor car je fais ce que je veux et tous ont été mes meilleurs projets en général. Enfin, le plus fonctionnel…….

Ouf, je ne sais pas, ils doivent tous être fonctionnels, sinon je ne serais pas un bon professionnel, donc je pense qu’ici je ne pourrais en différencier aucun.

Pepe Leal & Hisbalit

Quelle mode ou tendance récupéreriez-vous ?

Plus que la mode ou la tendance, je récupérerais des traditions, des métiers et de bons professionnels qui disparaissent. De nombreuses techniques et connaissances que seule apporte l’expérience héritée génération après génération sont en train de se perdre.

J’ai aussi peur de la direction que prend le papier peint. C’est de plus en plus une simple photographie agrandie au lieu de ce qu’il est réellement, appliquer de la peinture sur du papier, et de moins en moins de gens le font.

Quelles sont les règles à ne jamais enfreindre lors de la décoration ?

La proportion, le dialogue entre les objets. Le rythme entre accent et silence, entre vide et plein. En général, la recherche de l’équilibre, comme dans tous les aspects de la vie.

Des couleurs sans lesquelles vous ne pourriez vivre.

Haha haha, toutes ! Dans la nature, il n’y a pas de couleur laide, les couleurs laides c’est nous qui les faisons. Je ne peux pas imaginer ma vie sans couleur.

Quelle est la période historique à laquelle vous vous identifiez le plus sur le plan esthétique ?

Elles ont toutes quelque chose de merveilleux et d’admirable. Pour moi, la plus complète est tout le XVIIIe siècle, l’urbanisme, l’aménagement paysager, l’architecture. Cela a été une véritable révolution dans tous les domaines, mais bien sûr, il s’agit de cent ans et il ne serait donc pas juste de les comparer à d’autres périodes plus concrètes et plus récentes. Les années 50 du siècle dernier, une autre époque à laquelle je me sens très identifié.

Si vous ne pouviez en choisir qu’une, quelle collection d’Hisbalit garderiez-vous?

Je meurs si je ne peux en choisir qu’une ! Mais si c’était le cas, je choisirais Urban Chic.

Back to Blog